DA M'A DIT
s11151fixed (2).png

Damadit France

1 allée Louis Debondt

91170 Viry-Châtillon

+ 336 78 30 30 00
+ 336 52 52 28 10

Damadit Togo

56 rue des crevettes
Lomé

+ 228 90 04 36 10
+ 228 90 94 84 54

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon

NOS PARTENAIRES

Enregistrée en Préfecture de l’Essonne sous le numéro : W912005760

Copyright © 2012 - Da m'a dit - All Rights Reserved - by Gifty

Search
  • Emilie Jiminiga

Et L'aventure démarre

Updated: Feb 13

Le Blog d'Émie


Le 27Janvier 2020


Le vol A330 s’élance sur la piste après un embarquement des passagers qui s’est déroulé dans les meilleurs conditions et délais.

Ça y est, je pars vraiment au Togo pour cette belle œuvre qu’est DA M’A DIT.

Alors que je regardais à travers le hublot, la pluie tombait sur l’aéroport de RCD ; mes pensées s’envolent. Je m’imagine déjà au Togo avec un ciel ensoleillé.

Soudain l’avion s’arrête en bout de piste. Après quelques minutes, le pilote nous annonce un problème mécanique sur l’ un des réacteurs. Mes pensées reviennent à la dure réalité

1h40 d’attente sur la piste pour réparer, tester, vérifier avec l’angoisse qui se joint à moi.

1h40 qui me paraissent une éternité, quand on imagine ce qui aurait pu se passer, si la panne n’avait pas été détectée avant l’envol, un crash venait d’être évité.

1h40 pendant lesquelles, je me demandais, si j’avais raison de partir si loin d’eux……

Bref, il n’est plus question de redescendre et de retourner chez soi ….et enfin le pilote nous annonce que le décollage va être possible.

Le vol dura cinq heures jusqu’à Niamey notre première escale

Fatiguée ou décompression, dans tous les cas j’ai dormi profondément.

Après l’heure d’escale à Niamey, nous voilà repartis pour Lomé où nous atterrissons sans souci à l’aéroport Gnassingbé Eyadema à 18H50 au lieu de 17h45 initialement prévu.

Formalités et récupération des valises express, du jamais vu en trente minutes j’étais déjà dehors attendant qu’on vienne me chercher.

Accueillie par cette chaleur saisissante et cette ambiance festive avec les joueurs de djembé, je réalise que je suis bel et bien au TOGO. Les échos de ma langue maternelle me font réaliser que la France est derrière moi et que là, je suis chez moi sur la terre de mes aïeux.

Il va falloir me re-tropicaliser cela me prendra quelques temps mais la motivation qui m’anime va certainement m’aider.

Ma cousine Anne et une amie Marquise viennent me chercher et à vingt heures j’étais enfin

arrivée chez moi : Tokoin Cica Toyota 56 Rue des crevettes.

C’est là que pendant une année je ferai la navette entre Lomé et Yokélé.

Après un délicieux repas et une bonne douche pour apprécier mon lit.

A quatre heures du matin, j’étais déjà réveillée.

Le chant du coq, le Muézin me rappelant que je ne suis plus à Viry-Châtillon.

Défaire les valises, manger, s’installer.

La maison s’anime dès cinq heures du matin car les activités (école, travail, commerces) débutent à sept heures.

Je sors de ma petite maison pour visiter l’environnement proche.

C’est la saison de l’Harmathan , un vent sec chaud chargé de fines particules de poussière qui se déposent partout.

Pas de chance, je reçois de la poussière dans l’œil et pendant trois jours impossible de lever les paupières.

C’était l’incident tant redouté : mon œil fragilisé n’a pas supporté la poussière.

Recherche de solution rapide pour y remédier.

Me voilà déjà vendredi 31 Janvier 2020 et mes premiers bénévoles arrivent de Paris le samedi 1 Février.


Notre voiture n’est toujours pas disponible pour me permettre d’aller au centre de

DA M’A DIT qui se trouve à 120 kilomètres de Lomé.

J’ai résolu d’attendre l’arrivée de Marylène et de Bertrand pour faire le trajet

Lomé =>Yokélé.

Youpi !!!!! Les voilà l’équipe est renforcée pour trois semaines.

Dès le lundi 3 Février nous obtenons un rendez-vous avec notre partenaire de

Green Village Fondation (GVF).

Une réunion très intéressante, car elle nous a permis de définir les axes de travail à envisager pour nos différents projets agricoles.



Mercredi 5 Février

Dès 6h30 nous prenons la route pour Yokélé à bord de notre Rav 4 que nous avions surnommé à l’époque «Kafui » ce qui veut dire Félicité.

Notre « Kafui » retapé est prêt à supporter la route escarpée de Kpalimé à Yokélé

Notre chauffeur Bertrand est heureux de se l’approprier.

Mais la circulation est dense même à 6h30 .Il lui faut faire attention aux motos aux voitures aux trous etc….Bref, il nous a conduit à bon port et nous voilà enfin à Yokélé où nous découvrons notre beau centre.

Installation dans nos différentes chambres.

La chance d’avoir ce centre d’hébergement « Le Rocher »dans notre Centre DA M’A DIT

Des retrouvailles avec le personnel : très chaleureuses.

La mission commence aussitôt. Demande d’un devis pour les portes et fenêtres des chambres à l’étage. Nous avons fait le chemin avec un ouvrier « Menuisier Métallique » il a pris les mesures pour nous faire son estimation des coûts.

Oui !!!! Da m’a dit souhaite agrandir son centre d’hébergement pour pourvoir vous accueillir plus, c’est une de nos activités génératrices de revenus pour subvenir aux besoins du centre.


Jeudi 6 Février

Le Matin : Nous commençons le tour du village pour rencontrer le chef du village, le Pasteur etc…FIASCO complet.

Ensuite rencontre avec l infirmier de Yokélé et le fondateur de Green village fondation pour redéfinir notre collaboration.




L’après-midi : Accueil d’une vingtaine de jeunes => Sensibilisation sur la Prévention sanitaire sur les valeurs de Da m’a dit.

Telle que le Respect, le Partage.

L’importance de l’Accès à l’Education pour tous avec la place du livre et des Jeux éducatifs.



Vendredi 7 Février

Le Matin : Lever à 6h00 pour assister à la levée du drapeau à 7h30 à l école primaire de Yokélé accompagnée de l’hymne national du TOGO au rythme du tambour.

Visite de l’école primaire de Yokélé pour remettre aux enfants des fournitures scolaire envoyées par les enfants de l’école élémentaire d’Evry Centre.

Action menée par notre amie Delphine C institutrice d’une classe de CE1, avec laquelle nous travaillons depuis deux ans.


Rangement de la cuisine, d’une chambre et de la réserve.

L’après-midi :

  • Activités avec les enfants

  • Jeux libres pour les petits

  • Jeux de société pour les grands

  • Après le grand nettoyage des environs du centre (DA M’A DIT Propre)

  • Ramassage des sacs et papiers qui traînent

  • Sensibilisation sur la Protection de la planète faite par Marylène suite à une lecture d’un livre

Le centre était animé une cinquantaine d’enfants de tout âge confondu.

Heureusement que nous étions au nombre de quatre pour les encadrer.




Samedi 8 Février

Le matin : Rangement de la salle de jeux pour faire un tri dans les jouets puis retour sur Lomé. Sur le bord de la route nous en profitons pour faire nos provisions d’avocats, de cacahuètes et d’ananas.


Dimanche 9 Février

Le midi déjeuner avec Roger de Kadodo

L’après-midi en guise de divertissement, nous avons assisté à un concert de gospel animé par plusieurs chorales.

Les voix, les costumes, les danses nous ont émus

Dans deux semaines la suite de notre feuilleton.



  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon