Rechercher
  • Emilie Jiminiga

Une vie animée...



Chers ami(e)s

Quelques semaines de silence ne veulent pas dire d’inactivités. Après le départ de mes bénévoles je me suis installée à Yokele pour mener les actions indispensables au bon fonctionnement de notre centre. Dans un premier temps il m’a fallu user de diplomatie pour retisser des liens qui semblaient distendus entre certains de nos partenaires et nous.


  1. prise de contact avec les partenaires des environs ; à savoir : Le Directeur préfectoral de santé, l’infirmier du dispensaire du village, les enseignants des écoles , l’église , les collectivités villageoises …. La proximité favorise la communication . Il était important de redéfinir le rôle de chacun et surtout de rassurer les uns et les autres sur les objectifs de Da m’a dit. C’est acté : depuis la semaine dernière l’ infirmier du village collabore avec nous. Il me permet Chaque jeudi de me rendre au dispensaire pour faire de la sensibilisation. J’ai ainsi eu l’ immense joie de voir un nouveau-né d’ à peine 2 heures. J’ai pu parler avec la maman de l’importance du regard dans la mise en place du lien maternel ; de l’ allaitement maternel quand cela est possible etc etc c’ était un moment fort enrichissant. Le 20 mars ce bébé aura son premier vaccin le BCG au centre da m’a dit en stratégie mobile ;c’est à dire que l’ infirmier viendra avec tout son équipement réaliser les vaccins au centre. Une belle avancée que je dois à l’intervention du Directeur préfectoral de santé.


  1. La gestion de nos Activités Génératrices de Revenus (AGR) j’ai pu rencontrer une douzaine de femmes désireuses de former une coopérative pour cultiver 1 ha de nos terres agricoles situées à Govou ( un village qui se trouve à 10 km de notre centre.).Notre partenariat avec la fondation Green village va pouvoir se mettre en place car avec leur expertise ils vont pouvoir assurer la formation de ces braves dames pour une meilleure rentabilité ; et Pour couronner le tout la saison des pluies vient de démarrer ; moment propice à la semence. L’ objectif à long terme serait de mettre en place une dizaine de coopératives dans ce village. Cela leur permettra d’améliorer leur quotidien et à nous, d’assurer le fonctionnement du centre . Pour faire rentrer également des petits revenus nous confectionnons différents types d’amuses bouche ; différents jus traditionnels ….



L éducation

Un volet non moins négligeable de notre centre avec une bibliothèque bien achalandée et une présence constante et efficace de notre animateur socio-culturel. Les enfants du village y viennent par tranche d’ âge à des moment précis. Tantôt il fonctionne en ludothèque ;tantôt en lieu d’ échanges autour d’ une thématique liée à la santé ou à des sujets de société avec les collégiens et lycéens.



Cette semaine j’ ai eu l’opportunité d’ accueillir pour une journée pédagogique une cinquantaine d’ étudiantes Educatrices de jeunes enfants .Mon exposé a essentiellement porté sur le rôle d’ une Educatrice de jeunes enfants en PMI (Protection Maternelle et Infantile) et notre responsabilité dans la promotion de la santé dès la petite enfance .Une journée riche en échanges et en découvertes. Après le déjeuner sur place nous avons passé l’ après- midi à découvrir les différents jeux adapés aux enfants selon leurs âges. La salle de jeux de notre PMI était un bon terrain d’ expérimentation pour ces futures professionnelles .

Et pour clôturer cette semaine la séance autour du livre avec les petits de la maternelle qui ont ouverts leur portes cette année dans l’ enceinte de l’ école primaire du village.



L’aventure continue !!! la vie au village a tout son charme :

Pour la citadine que je suis ; loin du tumulte de la ville , j’ apprécie le réveil avec les cui- cui des oiseaux ,le chant du coq , le petit déjeuner avec les œufs frais de canne, de dinde ou de poule ;les avocats énormes au gout fondant pour remplacer le beurre. j’ apprécie également les marques d’ attention et La simplicité de mes employés qui arrivent le matin avec les produits de leur ferme ; j’ apprécie par-dessus tout les différents crépuscules habillés de magnifiques robes de couleur orangeâtes qui annoncent la fin d’une journée tiède; tout ceci bercé par le chant des criquets. Je redoute parfois de me réveiller subitement à Viry-Châtillon avec le cortège des voitures sur la nationale 445 et de réaliser que ce n’ était qu’ un rêve .


Voilà tout ce qui me fait mettre entre parenthèse ce qui va mal ; car vous savez bien que tout n’ est pas rose et que si la vie avait été un long fleuve tranquille on le saurait


A très bientôt pour d’ autres aventures

DA M'A DIT
s11151fixed (2).png

Damadit France

1 allée Louis Debondt

91170 Viry-Châtillon

+ 336 78 30 30 00
+ 336 52 52 28 10

Damadit Togo

56 rue des crevettes
Lomé

+ 228 90 04 36 10
+ 228 90 94 84 54

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon

NOS PARTENAIRES

Enregistrée en Préfecture de l’Essonne sous le numéro : W912005760

Copyright © 2012 - Da m'a dit - All Rights Reserved - by Gifty

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon